SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article885
Ecoles : grèves et rassemblements prévus dans les 15 prochains jours
PARIS, 31 mars 2011 (AFP).
vendredi, 1er avril 2011
/ Amalia

Dans un communiqué, le premier syndicat enseignant a recensé des actions prévues du 1er au 15 avril. Des journées de grève sont ainsi annoncées ou envisagées dans une quinzaine de départements : grève dans les Alpes-de-Haute-Provence, le Doubs, les Pyrénées Atlantiques le 4 avril, préavis de grève du 8 au 15 avril dans le Cher, le 1er avril en Moselle, etc.

Des rassemblements, souvent devant l’inspection d’académie, parfois avec les fédérations de parents d’élèves, sont aussi annoncés dans l’Aude, les Bouches-du-Rhône, la Loire, la Haute-Savoie, etc. Au total des actions sont prévues dans 41 départements, dit le syndicat.

Elles auront lieu en général "au moment où vont se tenir les réunions des instances paritaires départementales où sont statuées les ouvertures et fermetures de postes", traductions concrètes des 16.000 suppressions de postes prévues au niveau national à la rentrée, souligne le SNUipp.

Le syndicat fait aussi le point, dans 12 départements, sur la nature des postes qui vont être supprimés, selon les informations obtenues auprès des inspections académiques : postes de remplaçants, postes de "Rased" (spécialistes de la grande difficulté scolaire), postes en surnombre en éducation prioritaire, voire fermeture de classes ou "fusions d’école".

Il affirme par exemple qu’à Paris, académie qui comptera 600 élèves supplémentaires, 77 postes vont être supprimés, dont notamment 33 de remplaçants et 27 de Rased. Dans la Somme, où il y aura 400 élèves de moins, 58 classes vont être fermées, 12 ouvertes, et 9 écoles vont fusionner, selon le syndicat. En Haute-Garonne (plus de 1.000 élèves supplémentaires), cite-t-il encore, 43 classes vont être fermées, 31 ouvertes, quatre postes "animateurs informatiques" vont disparaître (soit 25% des postes existants selon le syndicat), entre autres.

Article sur le site national du SNUipp : carte scolaire, l’école sous tension.