SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article661
Blocage d’école par des parents en colère pour manque de remplaçant
mardi, 4 mai 2010
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

Une enseignante non remplacée depuis 3 semaines, pas de remplaçant annoncé d’ici la fin de l’année scolaire, voilà les raisons de la colère des parents de l’école, et particulièrement de ceux dont les enfants sont dans cette classe "sacrifiée" : plusieurs remplaçants se sont succédé jusqu’à l’absence définitive de l’enseignante titulaire. Les élèves de cette classe de grande section comptant une moitié de "primos" risquent de trouver ardu leur passage en CP à la rentrée prochaine, après presque 3 mois de déscolarisation et 2 mois de vacances...

JPEG - 122 ko
Les parents en colère

Dernières nouvelles : un remplaçant sera nommé dès demain et un enseignant contractuel a été recruté dans la précipitation et prendra son poste jeudi. Les parents ont levé le barrage dès l’annonce de ces mesures.

Après une manifestation en ville et deux jours de blocage de l’école par les parents le directeur a été informé mardi dans la matinée qu’un(e) enseignant(e) allait être recruté(e) pour remplacer une maîtresse absente depuis les vacances de Pâques et qui ne reprendra pas son poste d’ici à la fin de l’année scolaire.
Ce combat des parents pour le droit à l’éducation de leurs enfants a été bien relayé par des médias locaux et à audience nationale, à un moment des hommes politiques cherchent à déresponsabiliser les parents et à les montrer comme démissionnaires, ceci afin de mieux camoufler les carences institutionnelles. Il nous faut également remercier la députée Chantal Berthelot pour le soutien qu’elle a apporté à cette occasion.

Comme quoi il n’y a pas de fatalité au non remplacement : les choses bougent beaucoup plus vite quand les parents s’investissent dans la vie de l’école.