SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article594
Appel à la mobilisation pour la venue de Luc Chatel
mercredi, 27 janvier 2010
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

Nous dénonçons la casse du système éducatif public qui, par la baisse du nombre de postes d’enseignants, entraîne encore plus de ruptures d’égalité. Comment faire pour scolariser 1500 élèves sans les moyens nécessaires ? S’agit-il de supprimer toutes les aides pédagogiques dispensées par le RASED et les CLIN ? S’agit-il de généraliser l’échec scolaire ?

En Guyane, la population scolaire augmente de 4% par an et compte plus de 6000 enfants de 3 à 16 ans non scolarisés (chiffres INSEE juin 2009), c’est d’une véritable politique volontaire en postes et en construction dont nous avons besoin.

En conséquence, nous, enseignants, syndicalistes et parents d’élèves refusons de cautionner cette débâcle éducative, organisée par le gouvernement, sous prétexte de déficits budgétaires. Que Sarkozy prenne l’argent là où il est, c’est-à-dire chez les riches, au lieu de multiplier les cadeaux fiscaux !

Également, nous nous opposons à la masterisation qui aura des conséquences sur le recrutement d’enseignants originaires de Guyane. En effet, le recrutement d’enseignants au bout de 5 années d’études pénalise les étudiants de Guyane qui n’ont pas assez de filières à leur disposition.

Refusons la précarisation de l’enseignement en revendiquant la titularisation et la formation des contractuel(le)s de l’Académie. Exigeons aussi le rétablissement du Bac professionnel en 4 ans qui permettra une meilleure réussite à nos élèves de l’enseignement professionnel !   Enfin, comment peut-on envisager de stabiliser des équipes pédagogiques sur les sites isolés quand le rectorat leur retire l’accès Internet qui leur permet d’être en contact avec leurs proches ?

Pour toutes ces raisons et parce que nous souhaitons que l’école de Guyane devienne une école de qualité pour toutes et tous, nous vous demandons, collègues et parents, de manifester vendredi prochain.

Vendredi 29 janvier 2010 ! TouTEs au rectorat à partir de 7 heures.

An nou revandiké pou nou lékol

M. Luc Chatel et Mme Florence Robine, Recteur, sont également attendus à l’école du village Saramaca, à Kourou, à 13h. Nous appelons les collègues de la commune à être présents pour le recevoir.

Nous vous invitons à lire, imprimer et diffuser largement les documents joints à cet article.


documentos descargar
• Affiches, (PDF - 583.7 ko)
• Tract, (PDF - 128.6 ko)