SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article54
Handicap et scolarisation : où en est-on ?
ASH /
mercredi, 6 février 2008
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

Cette année scolaire est l’année de la mise en œuvre des dispositions de la loi du 11 février 2005 concernant l’école. Les principaux textes sont parus – il est vrai in extremis – au bulletin officiel à la rentrée :

Circulaire 2006-119 du 31-07-2006 : Scolarisation des élèves handicapés : préparation de la rentrée 2006.

Circulaire n°2006-126 du 17-8-2006 - Mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation.

Arrêté du 17 août 2006 relatif aux enseignants référents et à leurs secteurs d’intervention.

Dans le même temps, les MDPH, créées en janvier 2006, ont instruit les premiers dossiers selon les nouvelles procédures.

Faut-il souligner que cette mise en place s’est faite sans moyens supplémentaires ?

Encore une fois, cette année, la seule nouveauté vient des emplois vie scolaire puisqu’une partie d’entre eux (environ 2000) auront officiellement une fonction d’AVS-I, avec des conditions de recrutement et de formation spécifiques. Celles-ci font l’objet d’une circulaire de cadrage arrivée dans les Inspections Académiques, mais dont nous n’avons pas été, jusqu’à présent, destinataires. Cette mesure, au-delà de la précarité accrue que nous dénonçons avec les associations (un communiqué commun est en préparation), est révélatrice de la situation de pénurie en personnels d’accompagnement : selon les décisions de notification des CDES – CDA, il faudrait 3 000 AVS-I supplémentaires (ils sont 6 500 actuellement).

D’autres points noirs sont à déplorer :

le nombre d’enseignants référents est la plupart du temps insuffisant pour permettre à ces collègues de jouer pleinement leur rôle d’interface entre les écoles et les familles : 1 pour 100 à …700 élèves handicapés à suivre, selon les départements !

Le nombre de postes d’enseignants spécialisés n’a pas sensiblement varié et a subi les aléas de la carte scolaire, les insuffisances de la formation CAPA-SH et la baisse du nombre de départs en formation…

Les établissements médico-sociaux, faute de textes interministériels clairs, ne jouent pas toujours le jeu de l’ouverture vers le milieu ordinaire…ou le font sans concertation ni moyens.

Les plaquettes d’information, la documentation pédagogique, annoncées l’an passé, ne sont toujours pas parvenues aux écoles (il est vrai que le ministère a été plus soucieux de communiquer sur les méthodes de lecture) !

Déjà, plusieurs départements nous font part de décisions de non respectées faute de moyens, d’enseignants référents sans moyens de communication, ni frais de déplacement, de difficultés pour joindre …

Derniers éléments chiffrés :

Scolarisation individuelle et collective dans le premier et le second degré :

 

1999-2000

2002-2003

2004-2005

2005-2006

int. Indv. 1er degré

23000

30000

58000

65994

int. Indv. 2d degré

17000

16000

31500

38934

int. Coll. 1er degré

40000

37000

37000

39830

int. Coll. 2dr degré

2600

4000

6000

77

 

Évolution de la scolarisation individuelle et collective

Fiche pratique