SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article443
Recrutement et formation des enseignants
samedi, 14 mars 2009
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

Vous trouverez ci-contre le communiqué du ministère précisant les modalités de mise en place de la réforme. En voici les grandes lignes :
- Le processus sera lancé dès la session 2010 des concours. Pour sa première année d’application, les modalités de la mastérisation auront un caractère transitoire.
- La réforme verra son aboutissement à l’occasion de la session des concours 2011.
- Dès la rentrée universitaire 2009, un dispositif de stages sera organisé pour tous les étudiants de M1 et de M2 se destinant à l’enseignement et un dispositif social nouveau au profit des étudiants qui se destinent à devenir enseignants sera créé.
- Les épreuves des concours de la session 2010 auront un caractère provisoire, afin de mieux prendre en compte l’offre de formation de niveau master déjà existante .
- Pour la session 2010 des concours du premier degré (CRPE), les épreuves écrites continueront de comporter une composante didactique.
- Dès la rentrée scolaire 2010, les jeunes enseignants bénéficieront d’un meilleur accompagnement lors de leur entrée dans le métier.

Pour le SNUipp les quelques évolutions obtenues sont très largement insiffisantes.

Communiqué de presse

Les deux ministres de l’Education Nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche viennent d’annoncer un certain nombre de modalités de la « mastérisation » de la formation des maîtres. Sous la pression des mobilisations des enseignants et des formateurs, les ministres concèdent plusieurs éléments :
- La réforme commencera à s’appliquer en 2010 mais ne verra son aboutissement qu’en 2011. L’articulation entre les masters et les concours, les épreuves ainsi que l’organisation des concours pourront évoluer.
- Les parcours des masters seront provisoires.
- Les épreuves du concours 2010 auront un caractère provisoire : une composante didactique sera réintroduite dans les épreuves écrites.
- Un accompagnement de l’année post concours sera mis en place en s’appuyant sur les professeurs des écoles maîtres formateurs.

Ces éléments sont loin de répondre aux nécessités d’une amélioration de la formation des enseignants des écoles et ne permettent pas de sortir de la confusion actuelle...

Le SNUipp, qui est favorable à une reconnaissance par un master de la formation des enseignants, rappelle qu’il est nécessaire pour améliorer la formation des enseignants de renforcer la dimension professionnelle et didactique dans le contenu des masters comme dans les épreuves du concours, de maintenir une année de formation en alternance qui doit s’effectuer à mi-temps en responsabilité dans une classe et à mi-temps en formation à l’IUFM. Les missions des PEMF* dans les dispositifs de stages en responsabilité et de formation doivent être définies.

Les mesures d’accompagnement nécessitent une augmentation du nombre de postes au concours pour ne pas diminuer l’actuel potentiel de formation continue. Le potentiel de formation des IUFM doit être maintenu ainsi que l’existence de toutes les antennes départementales.

Dans l’attente de réponses à ses exigences et d’avancées significatives dans ce sens, le SNUipp continuera de demander au ministre de retirer l’actuel projet.

Paris, le 13 mars 2009


documentos descargar
• Communiqué ministère, (PDF - 64.4 ko)
• Communiqué SNUipp, (PDF - 21.6 ko)