SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article1610
Compte rendu CAPA 8 février 2018 : accès classe exceptionnelle
vendredi, 9 février 2018
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

Cette CAPD est composée de deux membres de l’administration, d’un représentant du SE-UNSA et d’un représentant du SNUipp-FSU Guyane. Ces quatre membres ont droit de vote.

C’est la première fois que se réunit cette CAPD afin d’étudier les promotions à la classe exceptionnelle, nouveauté prévue dans le cadre de PPCR.

Les collègues peuvent être promus au titre de deux viviers :

Vivier 1 : au titre des fonctions : être PE au 3ème échelon de la hors classe au 31 août 2017 et avoir exercé pendant 8 années (continues ou pas) d’exercice effectif de fonctions en éducation prioritaire ou sur certaines missions : direction d’école, direction adjointe de SEGPA, chargé de classe unique, conseiller pédagogique, PEMF, référent handicap, enseignant dans le supérieur. Il est nécessaire de faire acte de candidature en remplissant une fiche de candidature sur I-Prof.

Vivier 2 : au titre de l’ancienneté dans le grade : être au dernier échelon de la hors classe (6ème échelon). Il n’y a pas de démarche particulière à effectuer.

Les promotions se répartissent ainsi : 80% au vivier 1 et 20% au vivier 2

Pour être promu, les IEN doivent émettre une appréciation afin de se prononcer sur la valeur professionnelle de chaque collègue.

Ensuite, le DAASEN émet, pour chaque collègue, l’un des quatre degrés d’appréciation : excellent (140 points), très satisfaisant (90 points), satisfaisant (40 points) ou insatisfaisant (0 point, donc retrait de la liste des promouvables).

A ces éléments de barème, s’ajoutent des points liés à l’ancienneté dans l’échelon (voir ci-dessous).

Tableau barème ancienneté échelon

Avec ce barème, l’administration établit un tableau d’avancement.

Pour cette année, le ministère a octroyé 40 possibilités de passage à la classe exceptionnelle pour l’académie. Soit 32 possibilités pour le vivier 1 et 8 pour le vivier 2.

Ainsi dans l’académie, 104 collègues sont promouvables à ce 3ème grade au vivier 1 et 27 au vivier 2.

Face aux remarques du SNUipp-FSU et du SE-UNSA, cette CAPD se transforme en groupe de travail car les documents fournis par l’administration sont incomplets. L’administration reconnaît que pour cette première CAPD, tous les éléments ne sont pas disponibles. L’application informatique, fournie par le ministère, n’est pas encore au point et des questions demeurent en attente de réponses.

Le SNUipp-FSU Guyane fait remarquer :

-  Les avis portés par les IEN ne sont pas cadrés par l’administration. Certains collègues ont une appréciation en deux lignes quand d’autres bénéficient d’éloges dithyrambiques.
-  Certains voient leurs activités extra professionnelles valorisées…
-  Les collègues n’ont pas connaissance de l’avis porté par l’IEN pourtant prévu par la réglementation. Donc pas de possibilité de contestation.
-  Les avis du DAASEN ont-ils été précédés de l’étude du dossier ou uniquement basés sur l’avis de l’IEN ?
-  Pas de respect des textes concernant le nombre d’avis « excellent » à attribuer au vivier 2.
-  Mauvaise répartition des promouvables dans les deux viviers (empêchant des possibilités de promotion d’autres collègues).
-  Pas d’éléments permettant de départager des collègues ayant le même barème

L’administration prend en compte les remarques formulées et propose le report de cette CAPD à une date ultérieure.

Les commissaires paritaires du SNUipp-FSU Guyane restent vigilants afin que l’accès à la classe exceptionnelle se fasse dans la transparence et l’équité.

Les commissaires paritaires du SNUipp-FSU Guyane.