SNUipp-FSU Guyane
http://973.snuipp.fr/spip.php?article1428
Projet de loi Travail : le 9 mars, la FSU soutient la jeunesse
lundi, 7 mars 2016
/ SNUipp-FSU 973 /

co-secrétaire départemental du SNUipp Guyane

La FSU Guyane soutient, dans l’action, la jeunesse de Guyane. La FSU a déposé un préavis de grève pour le 9 mars car elle est opposée au projet de loi « travail ».

Nous appelons nos collègues à se rassembler et à se mobiliser aux côtés de la jeunesse qui aspire à accéder à l’emploi dans des conditions décentes.

En tant qu’acteurs des services publics, nous nous engageons au quotidien pour la réussite des jeunes et œuvrons pour que tous sortent du système éducatif avec une qualification débouchant sur des emplois pérennes. Nous ne pouvons accepter un projet qui vise à augmenter le temps de travail des apprentis mineurs et à baisser celui consacré à la formation.

Nous ne pouvons accepter un projet qui cherche à faciliter les licenciements et à accroitre la précarité. Ce n’est pas l’avenir que nous souhaitons pour la jeunesse de Guyane.

En tant que salariés, nous sommes concernés par ce projet qui n’a d’autre ambition que de rogner des droits au monde du travail et qui n’apporte aucune solution crédible pour un meilleur accès à l’emploi.

C’est donc la globalité du projet de loi, comme sa philosophie, qui ne sont pas acceptables. Il devra être réellement rediscuté avec les organisations syndicales sur d’autres bases, avec l’objectif de conquérir des droits nouveaux pour les salariés, les jeunes et les chômeurs pour faire face à la situation économique et sociale et au chômage de masse.

La FSU Guyane soutient la journée nationale d’initiatives et d’actions du mercredi 9 mars lancée par les organisations de jeunesse qui demandent le retrait du projet de loi dit "travail".