Retour accueil

Vous êtes actuellement : SNUipp/FSU  / SNUipp National 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Congrès de Brive la Gaillarde - juin 2010

vendredi 18 juin 2010

Compte rendu des deux premières journées : les temps forts

Lundi 14 : Début d’après-midi un peu frais pour Eddy, Alex, Jean-Noël et Fabienne, devant la gare de Brive-la-Gaillarde.
Eddy enchaîne avec un Conseil National rapide, pendant que nous l’attendons en discutant avec quelques uns des 450 congressistes. Nous en profitons pour organiser une rencontre avec nos collègues de Martinique, Guadeloupe, La Réunion et Mayotte.

Mardi 15 : Début des travaux en douceur pour ce premier jour : 9h30.
Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp, souhaite la bienvenue à une nouvelle section : Mayotte, où on mesure la profondeur des inégalités qui existent dans notre pays lorsqu’on voit des classes sans livre et sans cahier, des enseignants contractuels, des salaires plus bas... Politique sans précédent de régressions sociales, problème des précaires, des retraites, des conditions de travail, des nouveaux collègues, seront en fond d’écran de ce congrès. Il appelle à une grande mobilisation le 24.

Intervention de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui entend dénoncer les inégalités, le projet de loi sur les retraites, défendre l’école maternelle et la formation des enseignants, rappeler l’importance d’un syndicalisme de proximité.

Analyse très fine de Françoise Lantheaume (Maître de Conférence), au sujet des difficultés de travail des enseignants, du réel malaise qu’ils expriment, clairement ou à travers de nombreux symptômes (fatigue, rupture d’intérêt de plus en plus tôt, lassitude, culpabilité...), aggravés par une Institution scolaire qui se révèle incapable d’apporter une aide à ses personnels en souffrance. Les enseignants se plaignent de l’intensification du travail qui leur est demandé et empiète de plus en plus sur la vie privée, ceux qui prennent plaisir à enseigner osent à peine en parler.

Points forts du débat général :

JPEG - 85.1 ko

- Grève en septembre : le jour de la rentrée, ou bien le 6, jour choisi par le SNES ? Reconductible ou pas ? Avec ou sans intention préalable ? Intervention de JNG.

JPEG - 74.9 ko

- Formation des enseignants : démocratisation de l’accès au métier doit faire l’objet d’une réflexion approfondie au sein de la FSU.
- Déscolarisation en maternelle : Intervention de Fabienne.

JPEG - 71.9 ko

- Scolarisation à 2 ans.
- Riche intervention d’une EVS : Contrats précaires et incertitude des lendemains, aucune formation, non renouvellement des contrats, sentiment d’isolement des EVS, demande au SNUipp de faire de la défense des contrats aidés une priorité.
- Mayotte : section locale qui a juste 1 an et est majoritaire. Demande construction de 600 classes. Déplore de travailler dans des conditions déplorables : double vacation, aucun matériel, classes surchargées. Lutte pour l’indexation des salaires, déjà 11 jours de grève. Rentrée décalée : nécessité de coordonner notre combat de rentrée, pour l’égalité des chances.

Nous enchaînons avec le début du travail en commissions sur les 3 grands thèmes de ce congrès. Certains des amendements que nous avions rédigés et envoyés ont été retenus, nous proposons à nouveau au sein des commissions ceux qui ne l’ont pas été.
Thème 1 : Pour que tous les élèves réussissent : défendre et transformer l’école publique. JNG, Alex
Thème 2 : L’école et les personnels. Fabienne
Thème 3 : Quel syndicalisme ? Eddy

Nous clôturons les travaux à 21h30.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |