Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Audience au ministère

vendredi 6 février 2009

Une délégation du SNUipp a rencontré mercredi le ministre, à sa demande. Il était entouré du directeur de cabinet, du conseiller social et du secrétaire général.

Nous avons insisté sur le climat dans les écoles, la réussite des dernières grèves (20 novembre et 29 janvier), le soutien des parents d’élèves et plus généralement de l’opinion publique. Nous avons rappelé le contexte budgétaire, la nécessité de revenir sur les suppressions de postes et notamment les 3000 postes d’enseignants des RASED, la scolarisation en maternelle. Nous avons rappelé notre demande de report de la réforme de la formation des enseignants ainsi que l’urgence d’une revalorisation pour tous.

Nous avons répété nos demandes sur le métier et les concours, le recrutement, la formation, la place des PEMF, l’avenir des antennes IUFM.

Nous avons également demandé la remise à plat des questions sur l’organisation de la journée et de la semaine scolaire et la levée de toute sanction et menace de sanction.

Le ministre a rappelé les mesures prises comme la prime d’équipement pour les nouveaux enseignants ou la gratuité de l’accès aux musées et monuments nationaux pour les enseignants dès la rentrée prochaine (avec octroi d’une carte professionnelle par le MEN). Il a annoncé avoir obtenu, dans le cadre du plan de relance, 50 millions d’euros pour l’équipement numériques des écoles.

Le ministre a rappelé la mesure de maintien de 1500 RASED en surnuméraires, que les maîtres E et G sédentarisés en surnuméraire travailleraient en réseaux, et… confirmé les « choix budgétaires » du gouvernement. Il a affirmé l’importance des IPEMF et annoncé qu’aucun site départemental d’IUFM ne fermerait.

Il a proposé que s’engage rapidement une discussion sur la formation des enseignants et le rôle des PEMF, l’organisation des stages durant le master, et l’accompagnement des débuts de carrières.

Il a rappelé la volonté de revaloriser le métier d’enseignant et a annoncé la tenue de groupes de travail sur les conséquences du recrutement au niveau du master et ultérieurement pour l’ensemble des enseignants des écoles.

En résumé le ministre nous a écouté, mais il continue comme si de rien n’était.

Le SNUipp appelle à développer et renforcer la mobilisation dans les écoles pendant la période de carte scolaire, tant sur le plan éducatif que budgétaire. Il met en perspective une nouvelle journée d’action nationale à la rentrée des vacances.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |