Retour accueil

Vous êtes actuellement : ESPE 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

COMMUNIQUE

Concours CRPE et soucis de recrutement en Guyane

lundi 6 mai 2013

Le SNUipp FSU Guyane tient à tirer la sonnette d’alarme au sujet des difficultés de recrutement de professeurs des écoles, qui sont cruciales dans le contexte démographique et scolaire de la Guyane.

Si la création des ESPE (Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education) marque le retour à une formation initiale, elle oblige cette année à démultiplier les concours afin de recruter suffisamment d’enseignants pour d’une part pourvoir les postes vacants, d’autre part mettre en place la formation professionnelle dans l’ESPE.

Le pôle universitaire de Guyane n’est actuellement pas en mesure de fournir un vivier suffisant pour que le concours CRPE Guyane demeure à la fois sélectif et à fort recrutement local. Or, les candidats étant inscrits à plusieurs concours dans plusieurs départements, il semble totalement utopique de compter sur plus de 150 candidats aux épreuves écrites, pour les 155 postes à pourvoir dans l’académie.

En parallèle, le concours CRPE ancienne version n’a pu sélectionner que 169 candidats admissibles pour 159 postes à pourvoir.

Pour le SNUipp FSU Guyane, l’académie est bien loin d’atteindre ce double enjeu ambitieux : une scolarisation de masse ET de qualité.

Le VIIème congrès du SNUipp FSU Guyane, réuni les 25 et 26 avril 2013 à Cayenne, a réaffirmé sa revendication d’un pré recrutement d’étudiants de Guyane en L1, avec mise en œuvre de moyens conséquents (aides financière, scolaire, logistique) pour les amener au niveau M1 nécessaire aux concours. Il a réclamé un plan sérieux d’accompagnement des collègues précaires vers la titularisation.

Dans l’attente d’un vivier d’étudiants suffisant dans le département, faciliter la passation du concours par une délocalisation partielle des épreuves écrites nous semble une idée à étudier sérieusement. Elle permettrait d’augmenter sensiblement le nombre de candidats présents et de faciliter l’accès à ce concours pour les jeunes de Guyane qui ont dû quitter le département pour poursuivre leurs études. Toutefois le SNUipp-FSU Guyane attire l’attention du recteur sur un ensemble de précautions préalables indispensables :
- prévoir un travail en amont avec les organisations syndicales,
- s’assurer que l’ensemble des candidats soient clairement avertis par écrit des conditions de vie et d’exercice en Guyane,
- respecter une équité de passation et de correction,
- garantir un même jury de correction pour l’ensemble des candidats.

Il nous paraît évident que les candidats admissibles viennent passer les épreuves d’admission en Guyane.

Le SNUipp FSU Guyane s’inquiète fortement des conséquences prévisibles de ce déficit de candidats (manque d’enseignants formés titulaires, maintien de la précarité, réticence du gouvernement à augmenter le nombre de postes au CRPE Guyane).

Le SNUipp FSU Guyane demande au Recteur de mettre tout en œuvre pour que l’ensemble des postes aux concours soient pourvus cette année et que des moyens soient débloqués d’urgence pour mettre en place un pré recrutement d’étudiants de Guyane en 1° année de licence.

Voir en ligne : Répartition académique des postes ouverts au concours de juin

P.-S.

Le bureau du SNUipp FSU Guyane.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |